top of page

1-Jour-1-Ancêtre : Le mariage mystère !

Les photos de mariage sont souvent des mines pour mettre des visages sur des noms d’ancêtres ou de collatéraux. Je dois vous avouer avoir mis un certain temps à avancer dans cette identification et avoir pris un grand plaisir à cette (en)quête. J’espère que vous éprouverez le même plaisir à la lecture de mon cheminement dans l’identification des participants aux noces.


Mais qui sont ces mariés ?

En découvrant cette photo, mis à part mon père (enfant), ses parents et ses grands-parents, j’étais bien en peine de dire qui étaient ces mariés… Au verso les coordonnées du studio photo Andrieux, à Nogent-le-Roi (Eure-et-Loir). Au verso la mention manuscrite de l’année du mariage, 1913, et du lieu des noces, Blévy dans le même département.

Dans les tables décennales de Blévy le seul mariage mentionné pouvant correspondre est celui de Georgette THIREL (12) et Henri FAUVEAU (11) qui se prennent pour époux le vendredi 26 septembre de la dite année en la dite commune. L’acte de mariage nous indique la présence des parents des deux côtés et nous renseigne sur les quatre témoins.


Reconnaissant Léon THIREL (20) et son épouse Eugénie GOUABAULT (21), je peux confirmer qu’il s’agit bien du premier mariage de leur fille Georgette THIREL. Par contre, je ne dispose pas d’éléments pour identifier la famille d’Henri FAUVEAU. Je vais donc devoir m’appuyer sur la généalogie des deux familles, le placement des participants par rapport aux époux et les ressemblances possibles.

Les parents du marié doivent être proches de lui et on peut raisonnablement imaginer que son père, Émile FAUVEAU est à côté de lui (10). Sa mère, Léontine RAPHA (19), semble dès lors être juste derrière son époux, au même rang et à proximité des parents de l’épouse. En tous cas c’est mon postulat de départ pour la suite de l’identification.

Après les mariés et leurs parents il m’est facile de renseigner les ancêtres Thirel dont je suis certain, mes grands-parents Henri THIREL (32), son épouse Madeleine JUMELLE (31) et leur fils, mon père, André THIREL (7). Mes bisaïeux, Auguste THIREL (17), quatrième témoin en tant qu’oncle de la mariée, et son épouse Séverine JOUY (16) sont à droite sur la photo.

On me souffle dans l’oreillette que, malgré les trois générations qui me séparent de lui, je lui ressemblerais beaucoup. Mais, excusez-moi, je m’égare…

J’identifie aussi la soeur de la mariée, Angèle THIREL (14), épouse d’Alphonse ANGOULVANT (22), 41 ans, troisième témoin, en tant que beau-frère de la mariée. Tous deux sont parents depuis 9 mois d’une petite Madeleine ANGOULVANT (15) dans les bras de sa mère.

L’homme moustachu (28), eu égard à sa ressemblance avec le marié et avec le père de ce dernier, est certainement le premier témoin, Émile FAUVEAU fils, frère du marié. Dès lors la femme à sa droite (29) devrait être Marthe MARCHAND (29), son épouse. Les deux enfants du couple doivent être Marie-Thérèse, 5 ans, que son grand-père tient par les épaules (4), et Georges, 4 ans, assis sur le banc à droite (6), eu égard à leurs âges respectifs.

Le dernier témoin à placer Clément BERRANGER, cousin de l’époux âgé de 40 ans, est receveur des postes. Dans la tranche d’âge nous imaginons que l’homme au centre du dernier rang (36) est celui que nous cherchons et qu’à côté de lui se trouve son épouse Félicité NOURRY, 38 ans, (35). Ensemble ils ont trois filles, entre 11 et 14 ans, qui ne sont certainement pas présentes, aucune adolescente de cette tranche d’âge ne se trouvant sur la photo.

À proximité de la mariée, la personne qui semble la plus âgée sur la photo (13), doit être également une proche. Du côté de l’époux nous ne trouvons pas de grands-parents ou oncles et tantes vivants à cette date. Du côté de l’épouse, parmi les six soeurs de son père, une seule est encore en vie, Marie Louise THIREL épouse LOISELEUR, 73 ans. Il semble logique qu’en tant que doyenne de l’assemblée elle se trouve à côté de sa nièce pour son mariage.

L’époux de Marie Louise, 73 ans également, n’est pas à ses côtés mais encore en vie; il doit être présent. Parmi les hommes de cet âge, le seul pouvant être Pierre LOISELEUR nous semble être debout à gauche, au deuxième rang avec le chapeau melon (9).

Parmi les petits-enfants de Marie Louise et Pierre LOISELEUR, Germaine LESUEUR, 11 ans, et sa soeur Rolande, 9 ans, nous semblent pouvoir être les deux petites filles assises sur le banc à droite (5) et (8). Parmi les couples restants leurs parents pourraient être Maurice LESUEUR, 37 ans, (24) et la femme qui lui pose la main sur l’épaule, Ernestine LOISELEUR, 34 ans, (33).

D’un côté de mon bisaïeul Auguste THIREL (17) se trouve son épouse Séverine JOUY (16) et, de l’autre côté, une femme (18) qui pourrait être sa belle-soeur, Marie JOUY épouse ALLARD. Je trouve en effet une certaine ressemblance entre les deux femmes qui, par ailleurs, portent des chapeaux assez similaires. Il ne sera pas étonnant, si c’est elle, qu’elle soit placée à côté de son beau-frère et de sa soeur. Au dessus d’eux la femme plus jeune au grand chapeau (25) pourrait être la fille de cette dernière, Mathilde JOUY (25) venue avec elle pour l’occasion depuis Levallois-Perret où elles résident toutes deux.

La mise en ligne des généalogies, enfin, peut être d’un grand secours; en étudiant celles des époux j’ai en effet trouvé un arbre agrémenté de quelques photos. Sur l’une d’entre elles la ressemblance entre une certaine Alix GRANDON, petite-cousine de l’époux de notre mariage, et la femme (37) de notre mariage m’a frappé.

Par l’entremise de l’auteur de la généalogie trouvée sur Généanet les petits-enfants d’Alix m’ont assuré reconnaître à 90% leur grand-mère sur notre photo, confirmant mon intuition. Une identification de plus en laquelle je ne croyais vraiment pas… Alix, âgée de bientôt 29 ans, est mariée depuis quelques mois avec Emile Marcel POULAIN, de 10 ans son benjamin. Le jeune homme (38) à côté d’elle devrait donc être logiquement son époux. La présence du couple est d’autant moins étonnante qu’Alix est la nièce de Clément Berranger, premier témoin.

Vous mesurez bien qu’au fur et à mesure les identifications sont de plus en plus difficiles et sujettes à caution. Tout cela, bien sûr, est à prendre avec prudence. Il reste, enfin 8 personnages sur les 38 à identifier.

Au premier rang les (1) et (3) semblent en couple et le petit-garçon en (2) joliment habillé pourrait leur être lié, petit-fils peut-être. Mais là, aucune piste à partir des généalogies…

Au deuxième rang la femme avec un grand chapeau et une robe au plastron fleuri (23) ne semble pas être venue en couple. Eugénie GOUABAULT, mère de la mariée, a encore deux soeurs vivantes, Louise, 63 ans, couturière en robes, mariée et Joséphine, 50 ans, domestique, mariée. Toutes deux vivent dans la Sarthe d’où sont originaires les Gouabault. Est-ce l’une d’entre-elles ?

Les (26) et (27) côte à côté, sont-ils un couple ou bien sont-ils célibataires. En tous cas rien ne « matche » avec la généalogie des familles. Pour le garçon (30) et le violoniste (34) nous n’avons trouvé, là non plus, aucune piste.

Au départ nous connaissions cinq participants et nous en avons identifié 15 autres de manière certaine et avec de fortes probabilités cinq autres soit vingt cinq. Pour cinq autres les identifications sont plus sujettes à caution et huit restent des énigmes…

Nous comptons sur vous pour donner votre avis, critiquer la méthode ou la fiabilité, mais aussi, pourquoi pas, nous aider à corriger ou compléter.



Que sont devenus nos mariés ?

Nous sommes en 1913 et il ne vous a pas échappé que l’année suivante la France est en guerre. Henri FAUVEAU est mobilisé et décède en 1915 dans la Marne, à Jonchery-sur-Suippe. Georgette THIREL se remarie à la fin de la guerre en 1918, toujours à Blévy, avec son cousin-germain, Médard POITOU. Ils n’auront pas d’enfants.

 
1-Jour-1-Ancêtre

Ce défi entre généalogistes consiste à raconter l'histoire d'un ancêtre à partir d'une date précise. C'est une façon de mettre en lumière les "obscurs", ceux dont on parle peu. Une date, un ancêtre qui a connu un événement ce jour-là et une publication exactement à la date choisie ou presque...


Devenez membre du site, pour suivre "1-Jour-1-Ancêtre".

Vous pourrez ainsi commentez et échanger avec les autres membres du site... et encourager l'auteur de ce site


  • En quelques clics, en haut de toutes les pages du site, suivre les instructions :

Devenir membre

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page